MINNESANG/MEISTERSANG

—  (2015)

Zefiro Torna – Lore Binon

Dans Tannhäuser et Die Meistersinger von Nürnberg, Richard Wagner s'est plongé dans le monde des Minnesänger médiévaux et les Meistersinger du XVe/XVIe siècle. La poésie et la musique de maîtres comme Walther von der Vogelweide, Wolfram von Eschenbach, Neidhart von Reuental et Hans Sachs entrent en dialogue avec des chants romantiques autour du personnage de Tannhäuser et les confrères de Wagner. Le texte du Minnesang le plus connu 'Unter der Linden' a été composé par Frank Martin. Le livre de cantiques ‘Der verschwiegene Nachtigall’ de Edvard Grieg et ‘Sechs Lieder aus Julius Wolff’s Tannhäuser’ de Emil Sjögrens réfèrent également au répertoire médiéval du Minnesang.

Le contenu narratif s'épanouissant constamment après une déscription stéreotypique de la nature florissante, dite Natureingang, décrit des thèmes comme la fertilité, l'amour courtois et l’ idylle du printemps. Aussi des analyses philosophiques à propos de la condition humaine et Weltschmertz, ou des sujets moralisants, le culte religieux, le pèlerinage, la volatilité et le mémoire d'un amour forment les sujets du répertoire.

Dans leur balade nostalgique, la soprane Lore Binon et les joueurs de luth, viole d'amour, guitare romantique et piano-forte, brouillent les frontières et déduisent l'essence de l'esprit du siècle et du culte du Minnesang.

Lore Binon soprane
Didier François viole d'amour
Petros Bakalakos piano-forte
Jurgen De bruyn luth, guiterne, guitare romantique, chant
Piet De Volder dramaturgie

En coproduction avec Ballet et Opéra de Flandre