Calendrier

Nouvelles

07-01-2019:

Printemps 2019


Nous avons hâte de commencer l'année 2019. Un beau printemps s'annonce, avec de nombreuses productions extraordinaires en tournée en Belgique et à l'étranger. De la musique renaissance et baroque au jazz et à la musique traditionnelle. Zefiro Torna vous souhaite un 2019 inspirante, remplie de belles perspectives!


Découvrez les projets de Zefiro Torna pour le printemps 2019 dans la dernière newsletter.

26-11-2018:

Release CD BALSAM


Le 14 décembre, Zefiro Torna présente le disque ‘Balsam’, successeur des productions ‘Les Tisserands’ et ‘O, Monde Aveugle!’. Le projet réunit des musiciens experts dans différents genres tels que la musique ancienne, ethnique et le jazz. Cette fois-ci, ce sont les pouvoirs mystérieux des plantes, fleurs et herbes qui constituent le point de départ du programme.

"Un baume onctueux et euphonieux pour l’esprit et l’âme. Une expérience vraiment enivrante.", en dit Stefan Grondelaers. Regardez notre trailer pour une première impression.

Commandez le disque ici - pour vous-même ou comme cadeau de Noël. Et pour encore plus de plaisir, nous vous proposons la trilogie «Tisserands - O Monde Aveugle - Balsam» à petit prix. Bonne écoute!

06-11-2018:

Lancement podcasts Musée Hof van Busleyden


À partir du 9 novembre, vous pourrez découvrir le musée Hof van Busleyden à Malines à travers les yeux de trois conteurs privilégiés. Un musicien traduit la vie bourguignonne en musique, un classique raconte la renaissance de la cour de Busleyden et un psychiatre relie le passé au présent. La partie musicale est racontée par Jurgen De Bruyn (les autres podcasts du musée ont été compilés par Patrick De Rynck et Dirk de Wachter) dans un enregistrement audio réalisé par les jeunes producteurs de radio Wederik De Backer et Lucas Derycke.

27-09-2018:

Allegoria lors du Festival de Flandres de Gand


Cet automne, une exposition rétrospective du peintre baroque Adriaen Brouwer se tiendra dans sa ville natale, Oudenarde. Brouwer était un maître dans la peinture de scènes folkloriques animées. Avec ses paysages sublimes, il a inspiré de grands maîtres tels que Rubens.
Dans le cadre du Festival de Flandre de Gand, Zefiro Torna donne vie aux peintures de Brouwer et de ses contemporains, tels que le jeune Pieter Breughel, Frans Hals et Jan Steen, avec la soprano Annelies Van Gramberen. Les thèmes allégoriques de leurs graphiques et peintures sont les principes directeurs: l'amour et la vanité, la mort et la transitivité, la sagesse contre la folie et les «rudités». Zefiro Torna puise dans un trésor de chansons folkloriques et de mendiants pittoresques, ainsi que dans des collections de chansons et de madrigaux d’éditeurs, de poètes et de compositeurs tels que Bredero, Vallet et Hacquart.

EXTRA

Le vendredi 28 septembre, Klara diffusera en direct du MOU à Oudenarde. Jurgen De Bruyn sera l'invité de Pompidou (17h-19h) et parlera des thèmes symboliques qui l'ont inspiré pour créer le programme «Allegoria».

25-05-2018:

newsletter

Ecce Homo

— Les quatres tempéraments - Passions humaines dans la scène d’art au début du 17ème siècle (2019)

Zefiro Torna

Cinq chanteurs et quatre instrumentalistes forment ensemble les gurants d’un tableau. Les madrigaux, les arias en solo, les extraits d’anciens opéras et oratoires baroques italiens sont répartis en quatre modules (cf. les quatre tempéraments).

L’œuvre des peintres illustres du début du 17ème siècle comme Caravaggio, Rubens et Zurbarán fait partie d’un grand laboratoire d’idées et de découvertes étonnantes. C’est à Rome que le précurseur Caravaggio commence à peindre des portraits et des natures mortes. Ses premières compositions sacrales voient le jour assez rapidement et ceci en lien étroit avec les intentions pédagogiques de la Contre-Réforme. Tout comme les serments de la liturgie active, son style se veut fondateur et invite à bouleverser et à se convertir. Ayant ces objectifs en tête, le peintre utilise les principes originaux de l’art de la peinture dal naturale, selon le modèle vivant.

Le clair-obscur et les gures très réalistes de ses peintures – et par extension ceux de ses contemporains – se voient traduits dans les pièces de musique de Monteverdi et de ses collègues comme Cavalli, Carissimi et Rossi, dans le sens où les a etti expriment la tragédie humaine dans toutes ses contradictions. Ainsi la publication des madrigaux de Monteverdi témoigne d’une même réforme linguistique et musicale : le chant de la vérité, l’expression de la véritable signi cation du texte et l’évocation des émotions de l’auditeur. Comme un laboratoire musical, le madrigal se développe tout au long du cinquième livre de madrigaux (publié à Vénise en 1605) et ce grâce au génie qu’est Monteverdi. Il s’agit du premier chef d’œuvre absolu comprenant les principes du style d’écriture monodique. Ceux- ci forment la promesse d’un avenir riche qui génèrera de nouvelles formes comme l’opéra et l’oratoire. Ces drames musicaux forment la prolongation des peintures visionnaires des peintres du 17ème siècle. Ils partagent l’exhaustivité et l’articulation du discours sacré et ont la même perception pour la vérité dans l’illustration des passions humaines. Plus qu’un formalisme, que d’idées sophistiquées et que d’allégories abstraites, l’œuvre de Monteverdi et de ses contemporains font preuve d’un profond humanisme.

Cécile Kempenaers soprano
Michaela Riener mezzo
Petra Noskaiová alto
Kevin Skelton ténor
Matthew Baker bariton

Marleen Leicher cornetto
Lies Weyers viole de gambe
Bart Naessens clavecin
Jurgen De bruyn archiluth, guitare baroque, direction artistique