Calendrier

Nouvelles

25-05-2018:

20-05-2018:

Lassus Grand Cru - extra concert


Bonne nouvelle pour ceux qui n'ont pas pu décrocher un billet pour Lassus Grand Cru le 22 août au festival Laus Polyphoniae: cette performance savoureuse sera entendue, vue et dégustée une deuxième fois la même soirée. Réservez vite votre billet pour le spectacle à 22h15.

17-04-2018:

Lassus Grand Cru en tournée


La musique du compositeur Orlandus Lassus ne laisse pas les âmes indifférentes. En outre, le lyrisme de sa musique forme un mariage parfait avec de bons vins.

Zefiro Torna combine les deux ingrédients - le répertoire populaire de Lassus et une sélection exquise de vins - dans la production très appréciée Lassus Grand Cru. Au cours de cette dégustation musicale, le contre-ténor et connaisseur de vin certifié Steve Dugardin et un acteur divertissent le public avec de plaisants fait-divers sur la vie de Lassus.

Zefiro Torna sera en tournée avec cette production en Belgique et Europe dans les mois à venir.


16-01-2018:

Printemps 2018

Levez le verre! Abordez la chanson! Buvons, tant que les étoiles brillent, tant que cette merveilleuse bouteille nous offre son liquide, tant que le verre nous invite à profiter. Allez, les amis, levez le verre! (Anon., 16ième siècle)

Nous levons le verre pour inaugurer cette nouvelle année avec vous. On le prend au sens littéral: pendant le spectacle Lassus Grand Cru, le vin coule richement sur les tons des chansons douces de Lassus. Dans le programme Somnia, la soprane Lore Binon, le violoncelliste Benjamin Glorieux et le lutiste Jurgen De bruyn vous plongent dans une atmosphère nocturne. En outre, 2018 nous apporte de nombreuses aventures à l'étranger: ce printemps Zefiro Torna est invité aux Pays-Bas (Sluimer, Lassus Grand Cru), en France (Scattered Rhymes), en Italie (De Fragilitate) en Allemagne et en République Tchècque (Lassus Grand Cru).

Nous vous souhaitons une merveilleuse et créative année 2018!


16-10-2017:

Chaleur et bonheur

Le changement d'heure du dimanche 29 octobre annonce l'arrivé de l'hiver. Rien de mieux que les sons chauds et guérisseurs de la production Balsam pour neutraliser ces froides journées. Après un concert 'sold out' à Louvain, nous présentons ce programme à Bierbeek le 29 octobre.

Un jour plus tôt, en collaboration avec l'ensemble vocal Viermaliks, nous occupons quelques cafés à Bruges avec des chansons à boire et d'autres divertissements d'Orlandus Lassus pendant l'événement de Klara, Iedereen Klassiek. On se retrouve au Concertgebouw Brugge pour l'apothéose de ce Lassus Café Chantant.

newsletter

Ecce Homo

— Les quatres tempéraments - Passions humaines dans la scène d’art au début du 17ème siècle (2019)

Zefiro Torna

Cinq chanteurs et quatre instrumentalistes forment ensemble les gurants d’un tableau. Les madrigaux, les arias en solo, les extraits d’anciens opéras et oratoires baroques italiens sont répartis en quatre modules (cf. les quatre tempéraments).

L’œuvre des peintres illustres du début du 17ème siècle comme Caravaggio, Rubens et Zurbarán fait partie d’un grand laboratoire d’idées et de découvertes étonnantes. C’est à Rome que le précurseur Caravaggio commence à peindre des portraits et des natures mortes. Ses premières compositions sacrales voient le jour assez rapidement et ceci en lien étroit avec les intentions pédagogiques de la Contre-Réforme. Tout comme les serments de la liturgie active, son style se veut fondateur et invite à bouleverser et à se convertir. Ayant ces objectifs en tête, le peintre utilise les principes originaux de l’art de la peinture dal naturale, selon le modèle vivant.

Le clair-obscur et les gures très réalistes de ses peintures – et par extension ceux de ses contemporains – se voient traduits dans les pièces de musique de Monteverdi et de ses collègues comme Cavalli, Carissimi et Rossi, dans le sens où les a etti expriment la tragédie humaine dans toutes ses contradictions. Ainsi la publication des madrigaux de Monteverdi témoigne d’une même réforme linguistique et musicale : le chant de la vérité, l’expression de la véritable signi cation du texte et l’évocation des émotions de l’auditeur. Comme un laboratoire musical, le madrigal se développe tout au long du cinquième livre de madrigaux (publié à Vénise en 1605) et ce grâce au génie qu’est Monteverdi. Il s’agit du premier chef d’œuvre absolu comprenant les principes du style d’écriture monodique. Ceux- ci forment la promesse d’un avenir riche qui génèrera de nouvelles formes comme l’opéra et l’oratoire. Ces drames musicaux forment la prolongation des peintures visionnaires des peintres du 17ème siècle. Ils partagent l’exhaustivité et l’articulation du discours sacré et ont la même perception pour la vérité dans l’illustration des passions humaines. Plus qu’un formalisme, que d’idées sophistiquées et que d’allégories abstraites, l’œuvre de Monteverdi et de ses contemporains font preuve d’un profond humanisme.

Cécile Kempenaers soprano
Michaela Riener mezzo
Petra Noskaiová alto
Kevin Skelton ténor
Matthew Baker bariton

Marleen Leicher cornetto
Lies Weyers viole de gambe
Bart Naessens clavecin
Jurgen De bruyn archiluth, guitare baroque, direction artistique