Calendrier

Nouvelles

13-01-2020:

Un laboratoire des sens

En janvier 2020, Zefiro Torna transforme la production de Balsam en une performance de théâtre musical qui stimule tous les sens. À cette fin, l'ensemble travaille avec la compagnie de théâtre Laika - Theater der Zinnen. Balsam ainsi se transforme en un laboratoire visuel et physique dans lequel la musique live fusionne avec des parfums et des saveurs surprenantes.Tandis que la musique mijote et enchante, les spectateurs assistent à toutes sortes d'expériences et de processus chimiques: l'huile se solidifie goutte à goutte en perles, le lait devient électrique, le charbon de bois un régal sucré. Des baumes, poudres, boissons et amuse-gueules dans toutes les senteurs, couleurs et saveurs sont présentés par les interprètes et partagés avec ceux assis à côté de vous. En première le 31 janvier 2020 au Channel (Calais, FR), puis en tournée en France, Pays-Bas et Belgique.

06-12-2019:

21-11-2019:

19-11-2019:

Découvrez nos productions pour la saison culturelle 2020-2021


A partir de 2020, Zefiro Torna annonce un nouveau printemps, avec de nouvelles collaborations internationales, des créations multidisciplinaires révolutionnaires et de la musique intemporelle qui fait vibrer corps et âme. Découvrez notre brochure avec les productions pour la saison 2020-2021

25-10-2019:

Newsletter

Sélectionnez comment vous souhaitez rester informé des activités de Zefiro Torna:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement situé en bas de chaque email que vous recevez de notre part ou en nous contactant à info@zefirotorna.be. Nous traiterons vos informations avec respect. En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos données conformément à nos conditions de confidentialité.

PAST >| ORALE

— BTHVN transhumanized (2020)

Zefiro Torna - SEAD network

Zefiro Torna et SEAD (Space Ecologies Art & Design) network élaborent une installation de concert, liant les motifs musicaux et philosophiques de l’œuvre de Ludwig von Beethoven au thème « la nature versus l’homme, la société et la science ».

HUMANISME > TRANSHUMANISME

Dans son ballet allégorique « Die Geschöpfe des Prometheus », Beethoven évoque un titane qui ramène le feu à la terre et qui libère ainsi l’homme du dictat des dieux, via la science, l’art et la nouvelle morale.

Un optimisme de progrès similaire caractérise l’ADN du réseau international transdisciplinaire d’artistes, de scientifiques, d’ingénieurs et d’activistes SEAD. Le collectif agit contre un monde dystopique marqué par des systèmes sociétaux perturbés, la xénophobie, la réflexion d’une économie de marché et des problématiques écologiques. Cette nouvelle génération pleine d’assurances met l’accent sur une solidarité psychique croissante de tous les êtres humains, épaulée par des moyens de communication avancés et la poursuite de la digitalisation de la société.

SEAD network façonne l’avenir de manière particulière afin d’obtenir une nouvelle forme. À travers des recherches critiques, des expériences pragmatiques et des projets bouleversant les théories scientifiques traditionnelles dans lesquels l’écologie, la technologie et la société interagissent.

CONCERT INSTALLATIF

‘PAST >l ORALE’ est conçu par Pieter Steyaert - co-fondateur de SEAD - comme un écosystème utopique où les ordinateurs, les plantes et l’homme ont une relation symbiotique. Au sein de cette biosphère, l’art sonore et la musique donnent forme à une écologie de formes de vie microscopiques: les fréquences et modèles de musique influencent les conditions dans lesquelles cette matière vivante se trouve. À travers la captation d’images microscopiques, des projections et l’éclairage, ce monde invisible devient visible pour le public et les acteurs.


Les processus phénoménologiques ayant lieu dans cette biosphère mènent à leur tour à une nouvelles réalité acoustique. Dans le paysage sonore qui en découle, les éclats de verre (shards) de l’œuvre programmatiore de Beethoven représentent la nature humaine et l’âme. L’ensemble présente des similitudes avec la ‘Petite symphonie intuitive pour un paysage de printemps’ (1973-74) du compositeur français, Luc Ferrari (1929-2005).

Des chants et sons hybrides produits par les instruments bioniques transportent l’auditeur/le spectateur ‘im glückliche Fahrt’ vers une nouvelle ère et un nouvel espace.

Création: 27 avril 2020, Festival Lunalia Mechelen

Zefiro Torna

  • Birsen Uçar chant, performance (connu de Hydrogen Sea)
  • Mathis Van Cleynenbreugel ténor, cor
    Jurgen De bruyn guitare lyra, mandoline, luth, electronics, concept, direction musicale
  • Benjamin Glorieux violoncelle, electronics
  • Pak Yan Lau toy piano, electronics, trash synths
  • Frederik Croene piano démécanisé
  • Yannick Willox ingénieur de son
  • Jean-Lou Caglar ingénieur de lumière


SEAD network

  • Pieter Steyaert installation

BTHVN ‘shards’ | Extraits de: 6th Symphony in F majeur 'Pastorale' - song cycle 'An die ferne Geliebte' - 'Cello sonata nr5' - 'Meeresstille'